Sarah DULAC   - Designer, plasticienne et entrepreneuse ESS                                                                               

• Biographie 

Designer-plasticienne (Ensba Lyon, ENS Paris-Saclay - Ensci Les Ateliers-France Télécom, formation en stratégie digitale à l’institut Naïas), actuellement chargée de mission en UX design et également entrepreneuse dans l’économie sociale et solidaire, j’ai eu la chance de réaliser des missions de projets de recherche plastique et théorique basées en France (Lyon Bron Open-Lab), en Ecosse (Design Institute of Innovation-GSA-projet «Digital Health and Care Institute») et à Copenhague (création d’un Tiers-Lieu pour Creative Roots Studio). 

Tournée vers les questions d’interactions et de design relationnel, je participe en 2017 à l’Atelier des Communs, dirigé par Matali Crasset, dont l’exposition de projet se tient lors de la 10ème Biennale de St-Etienne, à laquelle je participe en tant que conférencière / plasticienne pour y présenter mon travail personnel. En 2019, Catherine Geel, commissaire du Pavillon français de la XXIIème Triennale de Milan m’invite à faire partie du jury, parmi plusieurs designers, architectes, curateurs, afin de contribuer à cette exposition. 

Résidente aux Halles du Faubourg dès mars 2020 pour une durée de 4 mois. 

 

• Orientations plastiques

 

Les dispositifs de discussions, de rencontres et de débats sont des formes centrales dans mes travaux plastiques. Ils sont le pendant d’un questionnement sur les codes sociaux et moraux, les conventions pratiquées dans des espaces définis, mais également les conditions de transgression de ces limites au sein même des espaces d’expositions. 

 

Depuis mon implication au sein de différents Tiers-Lieux, (dès 2013) en parallèle de mon travail de designer, j’ai intégré dans ma pratique des typologies variées de citoyens. Ces personnes ont contribué activement de diverses manières à mes travaux. Photographiées enregistrées, exposées, mises en scène, interrogées, elles construisent par leurs interventions des prétextes pour le débat, la rêverie, la fiction, le doute. 

 

Mes recherches prennent leurs racines dans le social et dans les formes de mobilier de rencontre, de partage, de débat ou de discussion. 

 

Utilisant un ensemble de signes issus des espaces publics, je développe un répertoire formel qui puise dans les registres des objets familiers, des conventions sociales et des comportements humains (sociaux). L’objectif sous-jacent étant souvent la déduction chez le participant de nouveaux liens entre plusieurs éléments connus ou re-connus. In fine, ce sont des espaces pour penser, rêver, se confronter que je souhaite faire émerger par ces dispositifs. 

 

L’implication du visiteur est un paramètre important, sinon central dans les pièces que je propose. Il active celles-ci et vit une expérience sociale, physique, sensible, réflexive parfois. 

Ce sont les espaces de représentation, les espaces publics, les espaces accueillant du public qui m’intéressent. Ces espaces permettent la mise à l’épreuve des dispositifs que je crée, leur utilisation, leur détournement. Mais ils sont également l’endroit de friction entre des pluralités de pratiques de l’espace commun et d’individus. 

 

Je cherche à créer avant tout des rencontres, du dialogue, un langage, à travers des pièces construites, supports ou prétextes de ces interactions. 

La scénographie de mes pièces et leur contexte d’exposition / activation occupent une place importante, et ont vocation à être interrogés. Cette interrogation se fait au travers de la répartition des rôles de spéctateur, visteur et acteur du dispositif.

 

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Pinterest
  • Instagram

© Copyright Sarah Dulac I 2019

  • Instagram - Sarah DULAC
  • LinkedIn - Sarah Dulac
  • Facebook - Sarah Dulac